Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Le décapant retour de Death from above 1979
Par
Alexandre Courteau

Date de publication

15 sept. 2014

Le miracle

Puis, un jour, en février 2011, DFA 1979 annonce un retour sur scène! Le premier concert a lieu en mars de la même année au festival South by southwest au Texas et provoque… une émeute! C’est dire l’effet de leur musique sur le public. Nous voilà donc trois ans plus tard et Sebastien Grainger et Jesse F. Keeler semblent avoir rebranché leurs amplificateurs pour de bon.

Comme une mouche après un écrasement dans un pare-brise

Rassurez-vous, Death from above 1979, c’est toujours du gros rock sale et du blues détourné. C’est criard, grinçant et pesant. Par contre, le groupe a évolué. Les arrangements sont plus complexes et plus travaillés. C’est peut-être un peu moins… brut… mais bon, ça reste cru quand même. Disons, pour faire joli, que c’est du cru… peaufiné. The physical world est un vrai disque solide et complexe, avec ses moments forts, comme le premier extrait Trainwreck 1979, un vrai rouleau compresseur rock, et ses surprises, comme White is red, un titre plus doux, presque grunge. L’album est aussi direct que le premier. À écouter à plein volume, bien sûr. Tout pour le rock.

Death from above 1979 – The physical world

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.