Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Écoutez en exclusivité le premier extrait de l'album de Zaz
Par
Ralph Boncy

Date de publication

13 sept. 2014

Qui est l’artiste française qui vend le plus de disques chez elle et à l’étranger? C’est Zaz. Trois millions d’exemplaires, en tout, de ses deux premiers albums ont trouvé preneur dans l’Hexagone et dans une cinquantaine de pays. Au Québec, elle a déjà gagné le Félix de l’artiste de la francophonie s’étant le plus illustré chez nous. D’où l’idée de faire d’elle une ambassadrice de la France et de sa capitale, la cité romantique par excellence, une vraie championne parmi les destinations touristiques mondiales.

MéZazmorphoses

Avec cette manière qu’elle a de sautiller sur scène comme une gamine qui ne tient plus en place, Zaz est clairement une fille pleine d’énergie, avec un côté saltimbanque parfaitement assumé. La bohème, elle connaît. Et même si sa gouaille et sa voix entêtante en énervent quelques-uns, elle a le mérite de rester vraie. Comme une Piaf.

« Je travaille à être quelqu’un de bien », avoue avec modestie l’antidiva de 34 ans.

Alors est-ce qu’on l’aurait imaginée avec l’arrangeur américain de Diana Krall, Mister John Clayton, dirigeant une armada de cuivres? Ou avec le légendaire réalisateur Quincy Jones, octogénaire nostalgique, flanqué de Nikki Yanofsky, sa jeune protégée montréalaise?

Zaz va-t-elle réussir ce pari fou d’écarter le répertoire contemporain et spontané ajusté à son image (les supertubes Je veux et On ira) au profit de ces rengaines au charme suranné pigées chez Aznavour, Dassin ou Sinatra comme I love Paris, Les Champs-Élysées et J’aime Paris au mois de mai?

Gageons que oui. Même si elle n’est pas Parisienne, mais plutôt Tourangelle de naissance et Bordelaise d’adoption. Et elle a encore les pieds sur terre. La preuve, c'est qu'elle a su garder près d’elle ses collaborateurs de la première heure Ilan Abou et Thierry Faure pour coréaliser tout l’album.

Paris sera toujours Paris

Écoutez le résultat! Le premier extrait de cet album prouve que le jeu en vaut la chandelle. Mélange de fierté, de chauvinisme et de désinvolture, cette chanson rappelle pourtant le triste souvenir de la Deuxième Guerre mondiale. Enregistrée pour la première fois le 24 novembre 1939 et précédant de six mois l’occupation allemande, elle décrit un Paris qui crâne, crispé sous le couvre-feu et qui craint les bombardements..

Signée par le tandem Albert Willemetz et Carl Oberfield, elle est popularisée instantanément par le plus célèbre chanteur français de l’époque, Maurice Chevalier, à qui elle va valoir les pires ennuis. L’homme au canotier sera accusé d’être un collaboteur des nazis, mais sa disgrâce passagère n’empêchera pas le retour en force de ce refrain triomphant, en 1945, à la Libération.

Paris sera toujours Paris!
La plus belle ville du monde
Malgré l’obscurité profonde
Son éclat ne peut être assombri
Paris sera toujours Paris!
Plus on réduit son éclairage
Plus on voit briller son courage
Plus on voit briller son esprit
Paris sera toujours Paris!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.