Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Montréal Country : quand le country r’vient en ville
Par
Claudia Beaumont

Date de publication

17 janv. 2015

L’événement suscite un réel engouement, tant chez les amateurs de country que chez les artistes, parmi lesquels on retrouve Renée Martel, Patrick Norman, Paul Daraîche et ses invités, Hert Leblanc, Les frères Goyette et bien d’autres. Puis, pour quelques observateurs, sa tenue semble confirmer la lente réhabilitation du country dans la culture populaire, et peut-être même un retour au bercail montréalais.

À la radio : ne manquez pas la première de l’émission Dans le char à Gildor, ce samedi 20 h.

Les festivités country : une affaire de ville ou de région?

Pour l’amateur de country lambda, la culture western est une affaire de région. Parce que le country, ça s’écoute à la campagne, entouré de chevaux, de tracteurs et de Winnebagos. Ce qui n’est pas faux, car après tout, la très grande majorité des festivals québécois (environ une centaine) se tiennent en dehors des grands centres. Mais il y a une explication sociale et historique (et sérieuse) à cela, que le sociologue et amateur de la culture western Yves Claudé présente comme le résultat d’une stigmatisation culturelle d’après la Révolution tranquille. Il faut savoir que « la musique country [au Québec] est éminemment urbaine. Les pionniers, ce sont des ouvriers, dont des fils de pêcheurs de la Gaspésie, qui se sont fabriqué une culture en ville, à partir de l’imaginaire de l’ouest, du trad et de la chanson française ». Une musique moderne, donc, nourrie par une jeune classe ouvrière qui, le soir venu, étale sa réalité dans les cabarets de la métropole. Jusqu’à ce que « le regard d’une nouvelle élite urbaine, sur l’habitant et sa musique réactionnelle, se fasse méprisant et qu’il la repousse », affirme M. Claudé.

Et donc, ce paradoxe : une musique née de l’exode rural, qui a fait son nid dans les petits villages. Or, maintenant que les urbains ont de plus en plus envie de jouer au cowboy, le country pourrait bien revenir s’installer en ville…

Petite liste des festivals country à venir cet été

À compter de la mi-juin, et jusqu’à l’automne, le country ne dérougit pas dans l’est du pays. Voici quelques festivals :

-          Festival country du Grand Gatineau – QC (du 6 au 10 août)

-          Festival country du Camping Ste-Madelaine – QC (50e tenue – du 26 au 29 juin)

-          Festival western de Saint-Quentin – NB (du 8 au 13 juillet)

-          Festival country d’Alfred – ON (du 9 au 13 juillet)

-          Festival country de Longueuil – QC (du 21 au 24 août)

Aussi :

-          Un événement à Sherbrooke, qui n’est pas un festival : Cow-Boys, de Willie à Dolly (du 11 juillet au 23 août)

Site qui recense de nombreuses festivités country au Québec et en Ontario : http://www.rfcwf.com/festivals.php

 

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.