Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Par-dessus l’épaule : le monde dans le regard poétique d’Éric Bélanger
L'écoute est terminée
Éric Bélanger ERIC BELANGER: PAR-DESSUS L'EPAULE
  1. LES HUILES
  2. MARCO POLO
  3. LES OISEAUX CHANTAIENT
  4. GRAIN DE BEAUTE
  5. J'ESSAIE
  6. LES PASSAGERS
  7. LE TAPIS
  8. ANDERSEN
  9. T'ETAIS QU'UNE VACHE
  10. PAR-DESSUS L'EPAULE

Date de publication

02 déc. 2016

Par
François Marchesseault

Éric Bélanger nous revient avec Par-dessus l’épaule, son quatrième album studio, qui fait suite à Speedo Tuxedo, paru en 2012.

Quatre ans, pour prendre le temps de créer, comme il faut prendre le temps d’écouter ses musiques et ses paroles. Bélanger reprend là où il s’était arrêté sur son album précédent, en nous livrant des chansons douces. Des ballades où la guitare acoustique est mise de l’avant, appuyée ici et là par le piano (François Richard), la contrebasse (Karl Surprenant) et l’alto (Fred Lambert du Quatuor Molinari). Instrumentation qui semble souffler sur ses mélodies comme on souffle dans une oreille pour faire frissonner.

Ces orchestrations s’entendent sur la pièce Grain de beauté, où il pose son regard d’auteur sur ceux qui perdent courage, qui voient la noirceur sans jamais voir la lumière : « Les flocons glissent sur ta peau / Toi tu traînes ta peine / Et même si chaque cristaux / N’étaient que du bonheur / Ils fondraient sur ta peau / Tu n’goûtes que le malheur ». De sa voix calme, il semble chuchoter ses textes.

Amoureux de la langue, Éric Bélanger s’amuse avec les mots, créant des pièces imagées comme d’autres créent des films. La pièce Le tapis est une redoutable leçon de poésie où une histoire d’amour et de rupture est racontée comme un court métrage, en moins de trois minutes : « On est parti / Tapis perçant dans la nuit / Tapis roulant sur le bitume / Tapis volant jusqu’à la lune / On vivra d’amour et d’eau fraîche ». « T’as pris tes cliques / T’as pris ton stock / Quand j’ai pas voulu t’mettr’ en cloque / Depuis l’appart’ est en loque »

C’est beau, morceau après morceau, jusqu’à la sublime Par-dessus l’épaule, pièce-titre qui clôt le disque. Hymne à l’art de laisser les mauvais jours et tout ce qui blesse derrière nous : « Avec le temps on ne voit plus / Les peines d’amour passent par-dessus l’épaule / Les mauvais jours passent ».

Cet album vient confirmer plus que jamais l’immense talent d’auteur d’Éric Bélanger. Ses 10 chansons posent un regard poétique à la fois réconfortant et mélancolique sur le monde et sur le quotidien. On en sort avec une seule envie : y replonger.

Vous aimerez également :
Web radio : Les amours modernes

Découvrez le romantisme aux couleurs pop du 21e siècle. Sujet inépuisable et central abordé en musique depuis toujours, voici l'amour rêvé, réel, heureux ou déchu, chanté au présent par cette nouvelle génération qui manie aussi bien les cordes que les sonorités électroniques et l'échantillonnage.

Charles Aznavour, Richard Desjardins, Dalida, Isabelle Boulay, Barbara, Jean-Pierre Ferland et bien d'autres grands interprètes du sentiment amoureux.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.