Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Chansons jalouses : Jean-Pierre Ferland honore les chansons qu'il aurait aimé écrire
L'écoute est terminée
Jean-Pierre Ferland JEAN-PIERRE FERLAND: CHANSONS JALOUSES
  1. BOZO
  2. MON ANGE
  3. J'AI POUR TOI UN LAC
  4. EST-CE AINSI QUE LES HOMMES VIVENT?
  5. SI J'ETAIS UN HOMME
  6. ORDINAIRE
  7. TOUT SIMPLEMENT JALOUX
  8. SI DIEU EXISTE
  9. LA CHANSON DES VIEUX AMANTS
  10. LA MUSIQUE

Date de publication

22 nov. 2016

Par
Ariane Cipriani

Honorer les chansons d'amour qu'on aurait aimé écrire

La vie est bonne pour Jean-Pierre Ferland. À 82 ans, il profite de la campagne avec sa compagne, dans sa confortable maison de St-Norbert de Berthier, entouré de ses chevaux et de son chien. Mais surtout, il profite de cette nature solide sur ses jambes, de la lumière dans ses yeux espiègles, une joie éclatante, presque clownesque sur le visage.

N’empêche, il est jaloux, Jean-Pierre Ferland. Jaloux de Tout simplement jaloux de Michel Rivard, et de plusieurs autres, malgré son répertoire enviable qui, depuis Jaune en 1970, a marqué l’Histoire de la musique québécoise. Tant de belles chansons d’amour ont suivi. Mais il y en a beaucoup qu’il aurait aimé écrire. D’où le titre de ce disque de reprises.

Évidemment, l’affection l’emporte sur la jalousie Avec ces Chansons jalouses, l’auteur-compositeur prend le temps de saluer les autres, les créateurs de ces incontournables. Eh oui, Ferland se la joue interprète, ramassant dans son autobus du show business des évidences pour tous les amoureux fous de la chanson.

Cœur de rockeur

Parmi ses favorites, Bozo de Félix Leclerc et J’ai pour toi un lac Gilles Vigneault (qui, lui, a célébré ses 88 ans il y a à peine un mois!). Deux géants aux qualités nombreuses, dont l’élégance n’a d’égale que la tendresse de leur poésie.

Ferland visite aussi les amours étiolées de Brel avec La chanson des vieux amants et les abîmes d’Aragon avec Est-ce ainsi que les hommes vivent, mis en musique par Léo Ferré. Il ose aussi reprendre Ordinaire, l’hymne de Charlebois écrit par Mouffe. Le chanteur reprend aussi l’unanimement appréciée Si Dieu existe de Claude Dubois.

Dans toutes ces relectures, réalisées par André Leclair, Ferland reste fidèle à lui-même, avec tout son miel et sa séduction. Un côté bum aussi, dans sa reprise de Mon ange d’Éric Lapointe et Roger Tabra, dans une facture encore plus rock que l’originale.

Chantée par un homme de 82 ans, Si j’étais un homme de Diane Tell perd inévitablement de sa rêverie féminine romantique, mais ne rend pas moins hommage à sa formidable compositrice. Elles sont donc plutôt mâles, ces Chansons jalouses. Oui, la voix éraille certaines notes, mais il n’est pas désagréable d’entendre l’érosion du temps dans des chansons qui traversent aisément les années.

Touchant de voir qu’à cet âge où l’on vous rend hommage, Ferland tenait à honorer les autres. Il se lance à tout le moins une fleur (on lui enverrait plusieurs bouquets), avec La musique, épilogue de ce disque de changement de saison. Il en est fier, de cette chanson. Plusieurs jaloux auraient bien aimé l’écrire avant lui.

Vous aimerez aussi :
- Les 30 meilleures chansons québécoises des années 70
- La webradio Grande chanson française
- La webradio Grande chanson d’amour

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.