Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
La jeune et belle musique canadienne de Jordan Pal
L'écoute est terminée
Trio Gryphon, Thunder Bay Symphony Orchestra PAL: INTO THE WONDER
  1. TRIPLE CONCERTO POUR VIOLON, VIOLONCELLE, PIANO "STARLING", 1ER MVT
  2. TRIPLE CONCERTO POUR VIOLON, VIOLONCELLE, PIANO "STARLING", 2E MVT
  3. TRIPLE CONCERTO POUR VIOLON, VIOLONCELLE, PIANO "STARLING", 3E MVT
  4. INTO THE WONDER, I, AN INFINITE RANGE
  5. INTO THE WONDER, II, BIRTH AND DEATH
  6. INTO THE WONDER, III, THAT DRIVES US FORTH...(EBULLIENT)

Date de publication

01 déc. 2017

Genre

Par
Frédéric Cardin

La musique du Canadien Jordan Pal, présentée sur l’album Into the Wonder, est l’une des plus belles que j’ai entendues depuis quelques années. Comme si Henri Dutilleux avait écrit de la musique de film, on se retrouve dans un univers à la fois chatoyant et chaleureux, frémissant de vie et d’intelligence.

Pal s’inspire directement de la nature pour écrire ses partitions. Ces dernières sont même des hommages à sa beauté et à son remarquable équilibre entre ordre et chaos, telle une chorégraphie à la fois moderne et intemporelle.

Starling

Des envolées d’étourneaux servent d’inspiration au magnifique triple concerto (pour violon, violoncelle, piano avec orchestre) intitulé Starling. Pal évoque « un équilibre statique dans un moment de changements, où soudainement tout est presque entièrement transformé ».

C’est ce qu’on entend dans cette partition foisonnante et hyperactive. Une architecture bien cadrée qui semble permettre tous les mouvements et toutes les morphologies sonores et mélodiques en continuelles métamorphoses.

Le Trio Gryphon, l’un des meilleurs ensembles canadiens, sert de « soliste » et constitue un accord parfait avec la musique de Pal. L’œuvre est d’ailleurs une commande explicite du trio.

Into the Wonder

Dans la pièce-titre Into the Wonder, pour orchestre, Pal affirme vouloir simplement célébrer la beauté. La beauté de la nature, la grande. Il imagine dans une même vision la mère d’un nouveau-né, le cœur gonflé d’amour et la respiration suspendue par la douleur du geste créateur, et une pouponnière de jeunes étoiles située à des milliers d’années-lumière, concourant dans un vaste tourbillon coloré de gaz et de matière à un nouveau commencement, appuyé sur les reliques d’anciens astres majestueux.

Ce qui fonctionnait pour le concerto fonctionne aussi bien ici. On imagine aisément un éblouissant documentaire narré par Charles Tisseyre et habillé de cette trame sonore opulente.

Le Thunder Bay Symphony Orchestra se révèle être un ensemble de très haute stature, capable d’un étonnant miroitement de couleurs et de lumière. Si c’est là l’état des orchestres « régionaux » canadiens, il y a de quoi être fier!

Jordan Pal

Oubliez l’image d’un monsieur replet d’une autre époque, coiffé d’une perruque en boudins blancs : Jordan Pal ressemble à un athlète qui vivrait à Hollywood. On est loin du look poussiéreux associé à la musique classique. Il est présentement compositeur-en-résidence (RBC Affiliate Composer) à l’Orchestre symphonique de Toronto. Chanceux sont-ils!

Vous aimerez également :

Vous souhaitez être informé de tout ce qui se passe d'important en musique classique?

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.