Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Maureen Batt : la voix de la Dame du Lac
L'écoute est terminée
Maureen Batt, Jon-Paul Decosse, Simon Docking, Halifax Camerata Singers MAUREEN BATT: LADY OF THE LAKE
  1. ELLENS GESANG NO 1, D 837
  2. ELLENS GESANG NO 2, D 838
  3. BOOTGESANG, D 835
  4. CORONACH, D 836
  5. NORMANS GESANG, D 846
  6. AVE MARIA, D 839
  7. LIED DES GEFANGENEN JAGERS, D 843
  8. LADY OF THE LAKE (2016), I, SOLDIER REST / HUNTER REST
  9. LADY OF THE LAKE (2016), II, PRAYER
  10. LADY OF THE LAKE (2016), IIIA, BATTLE CRIES AND PROPHECIES (RODERICK)
  11. LADY OF THE LAKE (2016), IV, BATTLE VIGNETTE: A WARRIOR'S FAREWELL
  12. LADY OF THE LAKE (2016), IIIB, BATTLE CRIES AND PROPHECIES (BLANCHE)
  13. LADY OF THE LAKE (2016), V, BATTLE VIGNETTE: SONG OF A WARRIOR WOMAN
  14. LADY OF THE LAKE (2016), IIIC, BATTLE CRIES AND PROPHECIES (BRIAN)
  15. LADY OF THE LAKE (2016), VI, THE PRISONER'S LAMENT
  16. LADY OF THE LAKE (2016), VII, RECONCILIATION/MEMOIRE

Date de publication

01 sept. 2017

Genre

Par
Frédéric Cardin

Le talent vocal canadien est tel qu’on a du mal à connaître tous les artistes de qualité qui émergent en ce moment sur la scène lyrique nationale. Faisons donc ici un peu de rattrapage et parlons de la soprano Maureen Batt et de la basse Jon-Paul Décosse, qui viennent de sortir l’album Lady of the Lake, sur lequel ils chantent Schubert ainsi qu'une jeune compositrice canadienne, à découvrir absolument, Fiona Ryan.

Maureen Batt a une voix riche avec des assises solides dans les graves, ce qui la rapproche du registre mezzo. Elle est également dotée d’aigus lumineux, parfois scintillants, trop peut-être dans certains passages. Mais à l’occasion seulement.

C’est dans les Ellensgesang, de Schubert, que ces aspérités se manifestent deux ou trois fois, sans plus. Cela dit, son sens du phrasé est naturel et agréable, et l’ensemble de son registre ne souffre apparemment d’aucune lacune notable.

C’est dans la musique de la jeune Canadienne Fiona Ryan, originaire de Halifax, que l’instrument de Maureen Batt exprime toute sa beauté.

La musique de Fiona Ryan est agréablement mélodique et drapée de mystère, enveloppée dans une aura aux couleurs vaguement celtiques, principalement dans le cycle Lady of the Lake, qui donne son titre à l’album.

Jon-Paul Décosse possède une basse profonde impressionnante et d’une amplitude imposante. Lui aussi chante du Schubert (un alerte mais viril Normans Gesang D 846, entre autres) et quelques pièces de Ryan (le particulièrement touchant The Prisoner’s Lament)

La nouvelle maison de disques Leaf Music cherche à diriger les projecteurs vers les artistes originaires des provinces maritimes. C’est chose faite ici, et avec succès. Les artistes (Décosse et Batt, mais aussi Simon Docking au piano et les Halifax Camerata Singers, présents pour deux pièces chorales de Schubert) feront maintenant partie de mes références, et Fiona Ryan a durablement attiré mon attention en tant que compositrice canadienne à surveiller en nouvelle musique.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.