Chargement en cours

avec
avec
En chargement...
Erreur de chargement.
Anat Cohen, la rose des vents
L'écoute est terminée
Anat Cohen ANAT COHEN & TRIO BRASILEIRO: ROSA DOS VENTOS
  1. BAIAO DA ESPERANCA
  2. PARA VOCE, UMA FLOR
  3. IJEXA
  4. VALSA DO SUL
  5. FLAMENCO
  6. SAMBALELE
  7. ROSA DOS VENTOS
  8. TEIMOSA
  9. DAS NEVES
  10. O OCIDENTE QUE SE ORIENTE
  11. CHORO PESADO
  12. LULUBIA

Date de publication

15 juin 2017

Genre

Par
Frédéric Cardin

La clarinettiste israélienne Anat Cohen a un faible pour la musique brésilienne. Avec son nouvel album, Rosa dos ventos, elle se joint au Trio Brasileiro afin de nous faire découvrir un genre de musique urbaine née dans le Brésil du début du 20e siècle, le choro.

Rosa dos ventos nous plonge dans une atmosphère détendue, rythmée avec délicatesse et parfois teintée d’une douce mélancolie. L’âme lusophone s’y déploie, bien entendu, le Brésil étant l’héritier du Portugal. On se souvient alors du fado portugais, musique éprise de nostalgie et de saudade, ce vague à l’âme que les Portugais aiment tant. Mais le choro, et surtout celui joué par Cohen et le Trio Brasileiro, ne se drape pas aussi complètement de ces atours doux-amers. Il y a du soleil et de bons coins de ciel bleu dans Rosa dos ventos.

Écoutez ma chronique à propos de l'album Rosa dos ventos à l'émission Quand le jazz est là, animée par Stanley Péan, le 15 juin 2017 :

Photo de face sur fond jaune
Quand le jazz est là : chronique de Frédéric Cardin (album <em>Rosa dos ventos</em> d'Anat Cohen)

Émission du 15 juin 2017 (animation : Stanley Péan)

Audio

Le choro est une musique urbaine, certes, mais ses racines, qui plongent en partie dans l’Europe des années 1800, et sa création, bien avant l’électrification des instruments de musique, en font plutôt une sorte de musique de chambre chaloupée à mi-chemin entre le raffinement et la décontraction. Anat Cohen a découvert cette musique lors de ses études à Boston. Elle étudiait alors le saxophone, mais la musique brésilienne lui a donné envie de reprendre sa clarinette, qu’elle considère comme mieux adaptée au style délicat du choro.

Alors que les villes prenaient de l’ampleur dans le Brésil du début du 20e siècle, un style musical, fruit de la rencontre de danses européennes comme la mazurka, la valse et la polka, et de rythmes africains et latino-américains, naissait quelque part dans les rues de Rio : le choro. Des musiciens se réunissaient dans des espaces publics ou des bars et s’amusaient à improviser sur des mélodies connues ou tout juste écrites. Le public encerclait alors les musiciens pour les écouter et les encourager. On appelait cela des rodas (cercles).

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.