Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Lary Kidd : le désarroi générique des privilégiés
L'écoute est terminée
Lary Kidd LARY KIDD: CONTROLE
  1. ANOREXIE
  2. LA BRISE
  3. FTSL
  4. LISDEXAMPHETAMINE
  5. CONTROLE
  6. LA GRANDE BEAUTE
  7. LES PALMIERS BRULENT DANS LA NUIT
  8. TASTELESS INTERLUDE
  9. ULTRA-VIOLENCE
  10. BLUE PILLS RED PILLS
  11. DECOMPOSITION
  12. HAUTE-COUTURE
  13. ON MY WAY

Date de publication

02 juin 2017

Genre

Par
Tony Tremblay

C’est un premier album à cœur ouvert que nous offre le talentueux jeune rappeur montréalais Lary Kidd, oeuvrant dorénavant en solo depuis la fin des activités de Loud Lary Ajust, duo vénéré par un large pan des fans de rap québécois.

Intense, réalisé avec soin, Contrôle est cependant beaucoup plus sage que ne le laisseraient présager sa pochette ou encore le vidéoclip de la chanson-titre, trash à souhait, tourné en caméra subjective.

S’inscrivant comme les Dead Obies dans une mouvance de rap en franglais, la langue utilisée par Lary Kidd semble cependant plus incarnée, moins artificielle. Le rappeur excelle à rendre ses textes glauques avec un débit incomparable, un talent évident. Lary Kidd use de sa voix et de ses mots avec maîtrise.

Il faut garder en tête, que les textes (à tout le moins, la manière de les rendre par Kidd) soutiennent heureusement l’ensemble de cet album. Les rythmes, percutants et incisifs, un brin génériques et un peu décevants, sont néanmoins bien produits et laissent toute la place aux textes.

Au nom de sa « génération », Lary Kidd raconte jusqu’à plus soif sa bien difficile et superficielle vie de rappeur en tournée, qui accumule les conquêtes et les douloureuses ruptures, qui défend son gagne-pain et ses dollars, consommant au passage alcool, pilules, drogues, tout en alimentant sa paranoïa, son obsession de la performance, sa misogynie et son égocentrisme.

On aura beaucoup de difficulté à éprouver de la sympathie pour ce « personnage » trop sérieux, qui nous explique son désarroi de pauvre blanc privilégié, que cela soit fictif ou un brin vrai…

Au-delà de ces considérations, Contrôle se prend malgré tout avec plaisir, le temps de se rendre compte que le désarroi des privilégiés se fait somme toute en dérapage bien contrôlé. Rien pour nous empêcher de dormir ce soir.

Lary KiddContrôle (Coyote Records) est paru le 2 juin 2017.

Vous aimerez également : 

Écoutez notre nouvelle webradio Montréal hip-hop

Vidéoclip : Ne me quitte pas par Wyclef Jean

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.