Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Lamomali : comme un goût de paradis
L'écoute est terminée
M et Toumani Diabaté et Sidiki Diabaté M / TOUMANI DIABATE / SIDIKI DIABATE: LAMOMALI
  1. MANITOUMANI
  2. BAL DE BAMAKO
  3. CET AIR
  4. INTERLUDE
  5. UNE AME
  6. LE BONHEUR
  7. SOLIDARITE
  8. TOI MOI
  9. L'AME AU MALI
  10. MAMA
  11. KOMAN LE HEROS

Date de publication

07 avr. 2017

Par
Ariane Cipriani

Quel cadeau pour nous que cet hommage au Mali de Matthieu Chedid! Quel bijou de métissage que ce Lamomali, tant les couleurs y sont chatoyantes, et le chant, plein d’espoir.

« Toi qui que tu sois
Je suis bien plus proche qu’étranger »

- Andrée Chedid

Le cadeau, c’est aussi la kora radieuse de Toumani Diabaté et de son fils, Sidiki Diabaté, ainsi qu’une ribambelle d’invités provenant de partout sur la planète tels qu’Ibrahim Maalouf, Amadou et Mariam, Mamani Keita, Youssou N’Dour, Kerfala Kante et Fatoumata Diawara. Sans oublier papa Louis et les mots de grand-maman, Andrée Chedid.

Avec ses complices, Matthieu Chedid, qui se nourrit de rencontres autant que de mélodies, est ici à la fois guide et voyageur. Comment refuser l’invitation d’un séjour musical, surtout en compagnie de ce petit prince au look électrique et de ses deux koristes renommés, descendants de griots?

On connaît l’imaginaire de M, on le retrouve dans le clip aux allures psychédéliques de la chanson Bal de Bamako : une énergie électrique, mais une voix inoffensive, des costumes flamboyants, un goût de fête et son affection pour l’Afrique (vous vous souvenez de Mama Sam et d’Amssétou?). Le revoici avec, en prime, la chevelure en forme de M, version afro!

Il y en a, du groove, sur ce disque afro-pop, avec L’âme au Mali, à laquelle participent la nouvelle vedette française Jain et les légendaires Amadou et Mariam. On se fait aussi chanter la Solidarité sur un rythme disco par le Brésilien Seu Jorge, le rappeur français Nekfeu, la chanteuse libanaise Hiba Tawaji et la rappeuse chinoise ChaCha. Chedid, d’origine libano-égyptienne, est un homme de joyeuse troupe, et la bonne étoile de ce « griot blanc », c’est le soleil.

La somptuosité de la kora réclame une écoute attentive et des rythmes provenant de percussions acoustiques. C’est dans ces chansons plus calmes (et plus nombreuses), que l’on est atteint jusqu’à l’âme par la beauté de cette musique. À en avoir les larmes aux yeux.

L’esprit du disque se trouve déjà dans la chanson d’ouverture, Manitoumani, avec son clip extrêmement beau, filmé à hauteur d’homme. La glorieuse harpe africaine de 21 cordes se marie aussi avec des sonorités électroniques dans Cet air (qui rappelle un peu Ma mélodie), ballade évoquant le souvenir, portée par des violons ondulants. On a carrément droit au Bonheur, une composition de Kerfala Kanté et Philippe Jaroussky avec percussions, violons, pluie, voix lyrique et chant africain rassembleur. Sur cet album moderne et profondément humaniste, les titres sont courts, et les textes, ramenés à l’essentiel. Lamomali émeut intensément sans même recourir à la tristesse.

De cet album, on revient comme d’un long voyage : stimulé, pacifié, en harmonie. Mais l’âme encore au Mali et non rassasiée de cet autre, bien plus proche qu’étranger.


Vous aimerez aussi :
- La webradio Afropop
La webradio Dakar à Bamako

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.