Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Yannick Nézet-Séguin et Dvorak : une vie en musique
L'écoute est terminée
Yannick Nézet-Séguin, Orchestre philharmonique de Londres DVORAK: SYMPHONIES NOS 6 & 7 & OTHELLO OVERTURE
  1. OTHELLO, OP 93
  2. SYMPHONIE NO 6, OP 60, 1ER MVT
  3. SYMPHONIE NO 6, OP 60, 2E MVT
  4. SYMPHONIE NO 6, OP 60, 3E MVT
  5. SYMPHONIE NO 6, OP 60, 4E MVT
  6. SYMPHONIE NO 7, OP 70, 1ER MVT
  7. SYMPHONIE NO 7, OP 70, 2E MVT
  8. SYMPHONIE NO 7, OP 70, 3E MVT
  9. SYMPHONIE NO 7, OP 70, 4E MVT

Date de publication

10 mars 2017

Genre

Par Daniel Vincent

Ami de Brahms, influencé par Beethoven et profondément attaché à ses racines tchèques, Antonin Dvorak porte fièrement le flambeau musical de son pays. Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre philharmonique de Londres (OPL) proposent ici un vibrant programme de trois pièces musicales, de la reconnaissance à la maturité, du compositeur tchèque. Le tout a été enregistré en 2016, lors d’un concert au Royal Festival Hall du Southbank Centre de Londres afin de souligner les neuf années d’une belle association entre le maestro québécois et l’OPL, dont il a été le chef invité principal entre 2008 et 2014.

Reconnaissance

La Symphonie no 6 en ré majeur était du programme en 2007 lors du premier concert du chef québécois à la direction du mythique orchestre. Elle est aussi la première symphonie de Dvorak à avoir été jouée et publiée à l’extérieur des frontières de son pays natal. Composée à la demande du chef austro-hongrois Hans Richter, qui ne l’a pourtant jamais jouée, elle portait lors de sa publication, en 1880, le titre de Symphonie no 1. Quatre ans plus tard, Dvorak a entamé la composition de ce qui est devenu sa Symphonie no 7 en ré mineur, considérée comme la plus achevée de ses symphonies. Fort de sa popularité grandissante, Dvorak était alors à la croisée des chemins. En a résulté une symphonie complexe, arborant des thèmes musicaux riches et variés, finement ficelés et rendus avec fougue et passion par maestro Nézet-Séguin.

Maturité

À l’aube de ses 50 ans, Antonin Dvorak se questionne sur le sens de sa vie. Il est influencé par ses contemporains et à l’image notamment de son compatriote Bedrich Smetana, il décide de s’atteler à la composition d’un ambitieux cycle de poèmes symphoniques. Ainsi naîtra Nature, vie et amour dont est tirée la pièce « Ouverture Othello, op. 93 ».

Yannick Nézet-Séguin propose une lecture juste et parfaitement puissante de cette vibrante musique. Un peu à l'image de Dvorak, le maestro québécois s'offre, avec cet enregistrement, une sorte d’instantané de sa propre route, étape par étape, vers la pleine reconnaissance musicale.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui se passe d'important en musique classique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.