Chargement en cours

avec
avec
Leif Vollebekk : s’évader dans les chansons des autres pour revenir à soi
L'écoute est terminée
Leif Vollebekk LEIF VOLLEBEKK: TWIN SOLITUDE
  1. VANCOUVER TIME
  2. ALL NIGHT SEDANS
  3. ELEGY
  4. INTO THE ETHER
  5. INTO THE ETHER
  6. BIG SKY COUNTRY
  7. MICHIGAN
  8. ROAD TO VENUS
  9. EAST OF EDEN
  10. TELLURIDE
  11. REST

Date de publication

22 févr. 2017

Par
Ariane Cipriani

C’est après un détour par des reprises d’autres musiciens comme Townes Van Zandt et Ray Charles, chantées dans un bar de Montréal, que Leif Vollebekk est revenu à la composition, en changeant sa façon de faire, en laissant plus de place à la spontanéité et en empruntant de nouvelles avenues.

Il s’est laissé guider par la musique et revient aujourd’hui avec un troisième album très personnel, Twin Solitude. Les chansons lui sont venues rapidement et on entend combien le musicien s’est détaché des contraintes pour concevoir un album qui, avant tout,  le satisfait lui. Il s’est d’ailleurs chargée d’ailleurs de la réalisation.
Le natif d’Ottawa a l’américanité ancrée au plus profond des accords. Juste dans les titres des chansons, on devine que le voyage imprègne autant ce troisième disque que les précédents : Michigan, Road to Venus, Telluride. Mais cette fois, Vollebekkil s’éloigne de Dylan et de l’esthétique folk des années 60 pour laisser plus de place au piano, aux claviers, aux cordes et à des arrangements plus fluides. On y entend notamment  la batterie d’Olivier Fairfield (Timber Timbre), la harpe de Sarah Pagé (The Barr Brothers) et le duo de cordes Chargaux.  

Les textes aussi ont pris du galon et débordent d’images puisées à même l’introspection du vagabond. Ces dix nouvelles chansons nous apaisent et la voix intime de Leif Vollebekk (dont le timbre rappelle Patrick Watson, lui aussi chez Secret City Records) conserve son urgence. C’est peut-être le timbre des rêveurs, des contemplatifs.

En tout cas, on s’évade volontiers dans les panoramas de Twin Solitude. On va y revenir souvent, à cette chaude et douce solitude en écho à la nôtre, inhérente,  mais que l’on partage le temps d’un album doux.

Bonne écoute!

Vous aimerez aussi :
- Webradio Yoga
- Ballades et cie