Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
La musique retrouvée de Laurel et Hardy
L'écoute est terminée
Alessandro Simonetto LEROY SHIELD: LAUREL & HARDY - THE ORIGINAL PIANO MUSIC
  1. LOOSER THAN LOOSE
  2. PARDON US
  3. DOCTOR'S ORDERS
  4. BE BIG!
  5. TEACHER'S PET
  6. ANOTHER FINE MESS
  7. SCRAM!
  8. BARGAIN DAY
  9. CHICKENS COME HOME
  10. MAIDS A LA MODE
  11. GIRL SHOCK, FAST WORK
  12. HELPING GRANDMA ...
  13. SNOWING NO 1
  14. DOG SONG
  15. CASCADIA
  16. LET'S GO! ...
  17. GIVE US A HAND ...
  18. PRELUDE

Date de publication

20 janv. 2017

Genre

Par
Frédéric Cardin

Le pianiste Alessandro Simonetto est tombé en amour avec les films du duo comique Laurel et Hardy dès sa prime jeunesse. Un jour, il s’est dit qu’il serait amusant de jouer les musiques de ces films au piano. Ce qui est maintenant fait avec la sortie de Leroy Shield: Laurel and Hardy, the Original Piano Music.

Une fois que vous aurez amorcé l’écoute de l’album consacré à la musique des films de Laurel et Hardy (la majorité écrite par Leroy Shield), vous serez projeté dans un univers de tartes à la crème, de tapes sur la margoulette et de coups fourrés somme toute sympathiques, tout cela en noir et blanc (et bien sûr en déclinaisons de gris). La musique de ce monde enfantin toujours attachant ne laisse pas de doutes sur ses intentions : faire rire et suggérer une atmosphère légère.

Or, réinterpréter ces amicales bluettes aujourd’hui n’est pas chose aisée. Les partitions ont rarement été conservées, le compositeur Leroy Shield n’était pas crédité dans les registres et il n’y a jamais eu le moindre enregistrement commercialisé de ces trames sonores à l'époque. Dans ces années (1920-1930), Leroy Shield n’était qu’un employé parmi d’autres dans l’industrie naissante du cinéma. Il n’avait pas plus de droits d’auteur qu’un concierge qui nettoyait les décors après les tournages.

Cela était également le lot d’autres musiciens, tel Irving Berlin, qui a écrit de la musique, quant à lui, pour les films d’un autre ensemble de comiques célèbres : les Marx Brothers.

Alessandro Simonetto, en véritable amoureux, a donc, pour plusieurs pièces, réécouté les films et reconstruit la musique entendue à travers les effets sonores et les dialogues. Dans d'autres cas, un long travail de détective-musicologue lui a permis de dénicher des partitions, complètes ou par bribes, laissées par Shield.

Pour Simonetto, l'interprétation au piano de ces pièces jouées par un orchestre dans les films a du sens, car, selon lui, elles ont probablement été d’abord conçues sur un clavier avant d’être orchestrées, ce qui était la norme à l’époque. Leurs connotations jazz sont écrites plutôt qu’improvisées, mais le style demeure indéniablement associé à la culture de la musique ballroom ou de salle de danse.

On notera qu’au bout d’un certain temps, la relative ressemblance des pièces les unes par rapport aux autres peut sembler redondante, mais, quoi qu’il en soit, un travail d’amour aussi sincère mérite le respect. En petite ou plus grande dose, peu importe, le plaisir de ces « piécettes » longtemps oubliées demeure entier.

Vous aimerez également la webradio Jazz vintage

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.